mercredi 8 octobre 2014

Épilogue

Déjà 4 jours que nous sommes rentrés de Los Angeles et j'ai un mal de chien à écrire. Pas simple de finir un voyage comme celui-ci ! J'ai longuement hésité pour le titre de ce dernier billet. Bilan ? Conclusion ? Péroraison ? Épilogue ?
Vu le contenu envisagé, bilan était mieux approprié, mais le mot est moche, non ?

Revenir sur le voyage en déclinant la liste impressionnante des superlatifs utilisés n'aurait aucun intérêt alors je me suis dit que j'allais faire court et efficace, exercice que je n'ai pas réussi à faire durant ce mois passé.

Voici donc un bilan de ce périple Américain :

. La première donnée est le nombre de miles parcourus. Il n'y avait ni challenge, ni concours sur le nombre de bornes à faire, mais avouons tout de même que nous n'avons pas ménagé nos efforts.... 5811 miles, soient environ 9300 kms ! Pas mal non ? Heureusement que le sous-titre du blog mentionnait "un road trip de plus de 8000 kms" :)

. Seconde donnée, 0 ou Zéro. C'est le nombre de jour de repos que nous nous sommes accordés. Personnellement, ce serait vous mentir que de dire que je ne suis pas fatigué à l'heure où je vous écris mais franchement, sur le parcours, nous n'avons jamais imaginé faire un break moto d'une journée pleine. Chaque matin, une nouvelle aventure nous attendait et cela suffisait largement à notre motivation.

. Pour continuer, je retiendrais 10 et 20 : 10 c'est le nombre d'Etats que nous avons traversés et 20 le nombre de parcs et sites nationaux visités. Mais je ne reviendrais pas plus dessus, je vous en ai fait profiter dans mes billets tout au long du voyage.

. En vrac maintenant, et de façon moins précise, 60, le nombre de pleins d'essence, 25 le nombre d'hôtels (un seul était vraiment médiocre), 250 le nombre cumulé de steacks/burgers et caesar salad, avalés par nos deux équipages :)

Je pourrais continuer encore longtemps ce petit jeu, mais mon objectif n'étant pas de rentrer dans le livre des records, je vais m'arrêter là.

C'est donc le moment de se quitter, j'espère vraiment que mes récits vous ont permis de voyager un petit peu par correspondance et si un jour vous voulez tenter une aventure de ce type, si vous le souhaitez, contactez-moi, je vous donnerais le maximum d'informations pour qu'elle soit réussie.

À bientôt, peut-être pour d'autres aventures en 2015, sait-on jamais ;)

Un indice ?










jeudi 2 octobre 2014

De Kanab à Los Angeles : les dernières étapes

Avant toute chose, 4 jours sans nouvelle, ça mérite une explication.... Ne cherchons pas trop loin, et surtout, je n'ai pas d'autre excuse que la fatigue ! Je défie quiconque de rouler 26 jours d'affilée sans avoir sur la fin, un petit coup de pompe :).

Revenons à l'aventure, 3 jours en arrière. Et quelle aventure, Attendez de voir !
Nous sommes donc samedi 27 septembre et aujourd'hui va forcément être un beau jour pour nous 4, nous l'attendons depuis un bon moment... Il s'agit de la visite d'Antelope Canyon, près de Page et du Lac Powell, site souvent qualifié par les professionnels du tourisme comme le "Bijou de l'Arizona" pour ne pas dire "Le bijou des USA". Par chance, 72 heures plus tôt, nous avons trouvé sur internet les dernières places disponibles et nous sommes plutôt excités à l'idée de découvrir cette merveille annoncée.

Il n'est pas loin de 9 heures lorsque nous donnons le coup de kick de départ (je déconne bien sûr, le démarreur est électronique !!) et nous faisons le choix de la route la plus longue pour rejoindre Page, mais aussi la plus belle. Des orages sont annoncés ce matin et le ciel est déjà très menaçant sur Kanab, alors vite, on file de là avant que le ciel nous tombe sur la tête. Nous sommes déjà à plus d'une heure de route et on voit bien dans nos rétroviseurs que le ciel est noir derrière nous.... On s'en fout, c'est derrière :) !

Nous prenons le temps d'une pause à Navajo Bridge et les filles font "du lèche-vitrines" sur les stands de bijoux indiens. Parfois, vu les prix et le nombre de touristes qui se font attrapés, je me demande s'ils ne sont pas plus riches que nous...A méditer !

Il est 11 heures et nous arrivons près de la dernière intersection pour rejoindre Page par une route de montagne. Problème  !!! La route est coupée !

Dans ce cas là, votre meilleur ami n'est pas le GPS car il s'obstine à vous dire de prendre la route bloquée... Rien de mieux qu'une bonne vieille carte !! En s'attardant à peine quelques secondes, on comprend rapidement que le détour est de 160 miles !!Aïe... serons-nous à l'heure pour notre rendez-vous de 15h ? Finalement, un informateur local nous explique que cette route s'est effondrée il y a 2 ans et qu'une nouvelle route (indiquée comme sans revêtement sur nos outils d'orientation) est accessible à 25 miles environ, ce qui finalement ne représente pas un détour insurmontable.... C'est reparti en pleine confiance !!

A Page, nous fonçons directement à l'agence, qui va nous faire la visite d'Antelope Canyon, afin de confirmer notre arrivée (et oui, ce parc ne se visite pas seul, uniquement les Tours opérateurs peuvent emmener des clients). Nous avons finalement 3 heures d'avance car nous avons changé d'état et de fuseau horaire.

Pas grave, on va tuer le temps comme on peut... Mais le problème c'est que la tourmente orageuse nous a rattrapé et qu'un orage violent se déclare alors que nous sommes en plein Lunch sur une terrasse abritée ! Ca craint pour notre tour.... Il risque d'être annulé :(

Pas de chance aujourd'hui, il est 14 heures environ et l'agence nous confirme que le site est inondé et la visite annulée...Tout ça pour rien...

Le ciel est très chargé malgré la petite accalmie et notre décision est prise, rentrer le plus vite possible à Kanab, par la voie la plus courte, à savoir 75 miles presque tout droit. Jusqu'à présent, depuis le début de notre voyage, nous avions cumulé 15 minutes de pluie en deux averses.

Aujourd'hui, nous en prenons plein la g.., pardon, plein la figure pendant 2 heures !!! A Kanab, on ressemble à des serviettes éponges non essorées :) On s'en souviendra.

Une bonne nuit de repos plus tard, nous partons pour Kingman. Le soleil est de retour et ce matin, au programme, Zion Park.


Ce parc se traverse de part en part sur environ 20 miles et à chaque virage, l'immensité des roches à damier - particularité du site - nous propose un spectacle nouveau. Les guides touristiques parlent de très belles randonnées à faire, nous n'avons malheureusement pas le temps, nous avons presque 500 kilomètres à boucler aujourd'hui.

La route choisie, un peu au hasard, surtout pour éviter Las Vegas en fait, s'avère être vraiment belle à l'exception des 70 derniers miles.

Nous longeons longtemps les grands lacs artificiels qui servent de réserve d'eau à la ville de tous les vices : "Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas", vous connaissez tous ce dicton, et franchement les paysages sont surprenants et très agréables.

Nous arrivons enfin à Kingman, il est environ 17 heures et nous dormirons dans un hôtel totalement atypique (voir les conseils du jour).

Nous sommes maintenant lundi matin et nous partons pour notre dernière étape avant notre liaison vers la Cité des Anges : Kingman-Palm Spring, 365 kms à faire.

Pour le plaisir de la route et des yeux, nous prenons la Route 66 et passons par Oatman. Une petit ville western encore dans son jus qui attire tous les touristes. Ca tombe bien, nous en sommes !! Petite particularité dans cette cité de cow-boys : il y a plein d'ânes en liberté à la recherche d'une friandise à manger et pour cela, le route est souvent bloquée. Un moment amusant à partager;)

Prochaine étape sur notre trajet du jour, le Roy's Café... Café mythique de la route 66, posé au beau milieu de nulle part, en plein désert californien.

Ce n'est vraiment pas un endroit sympathique, mais c'est un peu un passage obligé et surtout un point de chute de tous les touristes motards qui font l'Ouest Américain avec des organismes spécialisés. Il n'y a que poussière et gravier, mais nous avons fait comme tout le monde :)

Notre journée avance et nous approchons de notre dernier parc, Joshua Tree. Sa différence ?

Il est plein de beaux cactus souvent de la taille d'un arbre. Nous n'avons pas le temps de le traverser mais nous choisissons quand même de monter à son sommet, Keys View, pour profiter du très beau point de vue sur l'ensemble du désert qui entoure le parc. La ballade se termine et nous arrivons à Palm Spring où nous passerons encore une belle soirée dans un restaurant à recommander (voir plus bas pour les détails)

3 jours sans écrire, méritait bien un billet un peu plus long et j'espère que vous avez tenu le coup pour le lire jusqu'au bout ;)

Astuces et conseils :

. Au delà des possibles intempéries, réservez le plus longtemps possible à l'avance votre visite pour Antelope Canyon.  C'est très prisé. La meilleure heure de visite est 11H30 lorsque le soleil entre dans le canyon.
. A Kingman nous avons trouvé un motel très modeste mais très sympa. C'est le "El Trovatore" . Son propriétaire est passionné par l'histoire du cinéma américain et la route 66. Chaque chambre porte le nom d'une star de Cinéma (ou presque) et a une décoration adaptée.
. APalm Spring, un restaurant très sympa pour votre diner, le Billy Reed's sur Palm Canyon Drive au n° 1800.
. Faites Joshua Tree le matin assez tôt ou comme nous le soir au coucher, la lumière est bien plus agréable. C'est le désert et en pleine journée, impossible de prendre de belles photos, tout est blanc.





vendredi 26 septembre 2014

Cela ne s'arrête jamais, c'est un voyage de dingue(s) !

En quittant Moab, Arches et Canyonlands, nous pensions avoir un peu de répit avant d'arriver sur Bryce Canyon. Que nenni !

Jeudi matin, nous quittons donc notre hôtel pour une étape de plus de 300 kms en direction de Torrey. A la sortie de la ville, nous laissons immédiatement la route principale et nous nous engageons sur la 128 autrement appelée la Dinosaur Diamond Prehistoric Hwy. C'est une "Scenic Byway" longue de 820 kms, mais nous l'empruntons uniquement sur une toute petite portion. Sa particularité ? Elle longe le Colorado, fleuve mythique ! Le soleil est à peine levé depuis 1 heure et ses reflets cognent sur les roches rouges qui le bordent.

De nombreux Campgrounds se sont installés au bord de l'eau, et nous envions presque les campeurs qui prennent leur petits déjeuners dans ce décor enflammé. Plus loin, quelque chose de moins sympa nous attend, 100 kms d'autoroute. Depuis 3 semaines, nous les avons évité au maximum mais parfois nous n'avons pas le choix :(

La sortie 149 se profile, ouf ! Pour un peu, j'allais piquer un roupillon ! Manque de chance, la suite est à peine mieux, il fait très chaud et nous sommes en plein désert. Rien à gauche.... rien à droite.... et devant...une ligne droite interminable jusqu'à Hanksville.

Malgré son nom, ce n'est finalement pas ce que j'appellerais une ville, juste un General Store : deux stations essence et un camping. Le panneau d'entrée annonce 219 habitants, je me demande bien où ils sont ?!

Après une pause déjeuner de courte durée, nous repartons pour Torrey et Capitol Reef. Curieusement et avec un certain plaisir, dès la sortie d'Hanksville, le paysage change rapidement et nous découvrons au loin d'immenses monolithes, d'abord rouges, puis d'un gris soutenu avec à leurs pieds des dunes de sables presque noires, croutées par le climat. Une ambiance presque lunaire....

S'en suivent de nouvelles formes de roches plus arrondies et plus claires avant d'entrer dans le parc national.

Là encore, la diversité des couleurs nous surprend à chaque virage et nous tombons même nez à nez avec une grosse meringue surnommée Navajo Dôme.


Notre hôtel n'est finalement pas à Torrey, il est au beau milieu du parc et nos chambres bénéficient d'une vue incroyable ! Tiens, juste pour l'anecdote, Torrey n'est même pas une ville, on s'est planté en préparant le voyage :) Rien de grave, le Rim Rock Restaurant, adossé à l'hôtel est très bon et nous y passons une bonne soirée.

Aujourd'hui, vendredi 26 septembre.

Nous avons une longue journée de route et nous allons passer par Bryce Canyon. Vous connaissez ? Nous oui, mais Bryce, c'est Bryce ! Impossible d'y passer sans faire le détour et re-découvrir cette merveille.

Départ 7h30, c'est tôt, mais qu'est ce que c'est bon de rouler à la fraîche avec le lever de soleil ! Bon d'accord, j'ai tout de même les mains gelées, mais je m'en fous. Curieusement (une fois encore !) à peine sortis du parc, nous changeons totalement de paysage et nous avons l'impression de faire un bond en arrière de plus d'une semaine, sur les hauteurs de Rocky Mountain dans le Colorado. Vous vous souvenez ? Les couleurs d'automne ? Pareil ! Nous yeux sont grands ouverts et c'est d'ailleurs préférable car il y a des vaches en liberté partout et leur jeu favori est de traverser la route !! Je n'ai jamais essayé le shooting de vache en moto et je n'ai pas envie d'y goûter :)

La descente du col jusqu'à Escalante est toute aussi belle et, quelques dizaines de kilomètres plus loin, nous entrons dans Bryce. No comment, juste une photo pour vous si vous ne connaissez pas.


Il nous reste maintenant 1h30 de route pour rejoindre Kanab, nous n'avons pas réservé d'hôtel, mieux vaut dans ce cas là ne pas arriver trop tard. La wifi fonctionne bien, nous avons trouvé un couchage, c'est l'essentiel !!

Astuces et conseils :

. Lorsque vous préparez votre route, pensez bien à privilégier les "scenic road" et les scenic way". Elles sont bien indiquées sur les cartes des états américains
. A capitol Reef, l'hôtel Rim Rock est d'un bon rapport Q/P (wi-fi très mauvaise). Le restaurant est très bon, ils y servent aussi le petit déjeuner, plutôt sympa d'ailleurs. Ce qui n'était pas, par contre, du tout le cas de la serveuse. Elle attend encore son tip :)
. En règle général, en haute saison, ce qui est notre cas, même fin septembre, pensez à réserver à l'avance vos hôtels pour les vendredi et samedi soir. C'est souvent complet.




mercredi 24 septembre 2014

De Arches à Canyonlands

Encore une journée bien attendue : Visiter Arches National Park et profiter de la proximité de Canyonlands National Park pour y passer une tête. 

Il est 8h30, le ciel est bien bleu et nous sommes prêts à en découdre avec ces fameuses arches qui pullulent dans la région de Moab. On s'est un peu renseigné et il y a une chose évidente : aujourd'hui, nous n'allons pas faire que de la moto. En effet, découvrir une arche, ça se mérite ! elles ne se montrent pas comme ça au bord du parking.... Sur les conseils de nos compagnons de route, qui ont déjà visité ce lieu il y a plusieurs années, nous traversons le parc de bout en bout pour stationner près du site de Devil Garden. 

De là, nous partons à pied avec un petit sac à dos et un litre d'eau. Nous avons bien un plan mais il semble très difficile d'estimer le temps de la ballade. Après quelques minutes, un panneau nous indique sur notre droite deux premières arches, Pine et Tunnel.

Une petite descente nous y mène et nos appareils photos se déclenchent immédiatement. Il est déjà 9h15 et le soleil cogne déjà bien. Heureusement, nous avons pu laisser nos casques et nos blousons dans les coffres de la moto. Nous récupérons le chemin principal et moins d'un quart d'heure plus tard, nous sommes nez à nez avec Lanscape Arch. De toute beauté celle ci ! Elle est très fine et fait plus de 100 mètres de large ! Juste magnifique !!



Oui, je sais, depuis que vous nous suivez, les "Magnifiques" et les "Splendides" s'accumulent, mais croyez moi, à raison d'un billet par jour ou presque, les superlatifs me manquent :)

A droite de cette arche hors du commun, un panneau nous informe de la suite du périple : 
  • Navajo Arch, 1 mile
  • Double Arch, 1,9 miles
  • Dark Arch, 2,9 miles
D'accord, mais ça veut dire quoi en terme de durée de marche ? En même temps, on n'est pas venu de France jusqu'ici pour rebrousser chemin ! Oui, mais il n'y a plus de chemin, il y a juste un long rocher avec une inclinaison plutôt sérieuse.... Allez, on y va, on verra bien !! Ca, pour voir, on a vu :)..... l'aventure durera finalement 2h40 au total, avec des passages carrément "flippant" sans aucune sécurité. Notamment un de plus de 150 mètres de long, 3 mètres de large tout au plus, légèrement convexe, avec de chaque côtés, un dévers de plus de 10m de haut. Mieux vaut regarder où l'on pose les pieds, la chute pourrait être fatale....

Au final, Navajo Arch n'avait rien d'exceptionnel et Double Arch nous a fait bien transpirer !

Tout résidait dans le trek pour y accéder. Comme disait Pierre de Coubertin : "l'essentiel est de participer":)

Il est maintenant 12h30 et nous grignotons sur le pouce, comme chaque jour d'ailleurs, et reprenons la route.

Quelques somnolences plus bas... Oui je sais ce n'est pas sérieux de dormir au guidon d'une moto...nous reprenons la 191 Nord en direction de Canyonlands. 

Là encore, nous faisons le choix d'aller au bout du parc pour découvrir "The Point de vue". STUPEFIANT (tiens, j'ai trouvé un nouveau mot !!). Il n'y a pas un canyon, mais deux canyons, le premier étant au fond du second. Vous n'y comprenez rien ? Regardez la photo, c'est beaucoup plus clair (même pas peur du vide !)


Nous profitons de tous les View Point à notre disposition le long de la ballade, et rentrons tranquillement vers notre hôtel pour s'y détendre un peu. On a bien mérité ça ! Il fait toujours 30°C et la piscine n'a pas bougé, elle nous attend :)

Astuces et conseils du jour :

. Prenez de l'eau, voire beaucoup d'eau si vous partez sur les sentiers d'Arches.
. Consacrez à Arches NP, une journée complète. une 1/2 journée ne suffit pas
. Pour dîner le soir, une adresse sympa, le ZAX, près de Center Street


mardi 23 septembre 2014

Frissons garantis sur la Trail of the Ancients !

Après les images de Monument Valley, je vous assure, nous avons fait de beaux rêves !

Ce matin, départ pour Moab, une ville enclavée au milieu d'un cirque de roches orangées, telle une oasis. L'étape n'est pas très longue mais elle risque d'être sportive. Avant tout, nous reprenons la road 163 qui passent devant Monument Valley, et c'est pour nous l'occasion d'y goûter une dernière fois avant de laisser ce splendide site derrière nous. Tiens, derrière nous justement, une fois le site contourné, dans mes rétroviseurs, je découvre une carte postale très connue.


Tout simplement, une immense ligne droite avec en fond d'écran les principales buttes du parc. Je stoppe, fais demi-tour et je laisse ma petite femme, photographe sur le bord, afin de figer l'instant d'un biker (moi), traçant la route dans ce décor de film.

Quoi, j'ai le droit de me la péter un peu, non ?


Le cliché dans la boîte, nous repartons en direction du Goosenecks State Park, tout petit parc découvert par hasard en préparant le voyage. Ce lieu ne dispose que d'un seul point de vue, mais un point de vue époustouflant ! il s'agit d'un surplomb sur les méandres de San Juan River.

Impossible à décrire, alors profitez vous même de la photo.


Il est 11h30 environ et ce qui nous attend maintenant génère chez nous depuis la veille, une seule et unique question : la route que nous avons choisie va-t-elle être praticable ?!

Il s'agit de la "Trail of the Ancients" qui grimpe dans le Moki Dugway sur une distance de 3 miles sans asphalte. Nous y arrivons enfin et au pied de la montagne à gravir, un couple en Harley est à l'arrêt. Je me gare à leur côté et j'entame la conversation. Ils sont allemands, très sympas, et m'expliquent qu'ils n'étaient pas informés de l'état de la route. Ils vont à Torrey et pour eux, faire marche arrière, implique un détour de plus de 100 kilomètres. Je leur explique que c'est jouable et nous voilà partis à 3 motos pour la montée.

Au pied de ce monstre montagneux, on ne devine même pas la route. Il faut se lancer ! J'attaque et tout le monde enchaîne. Bien équilibré, en première, ça passe plutôt pas mal mais impossible de détourner son regard de la route pour profiter du paysage. La moindre erreur ne pardonnerait pas dans ce mélange de terre, de graviers et de roches qui obstruent parfois complètement le passage. Surtout, ne jamais s'arrêter !

Au deux tiers de la montée, au beau milieu d'une épingle où quelques voitures sont arrêtées, nous apercevons un gros pick-up avec une longue remorque chargée de foin qui descend. STOP obligatoire !
C'est pour nous l'occasion de respirer un peu et de prendre quelques photos de notre montée... De notre prouesse devrais-je dire ! C'est incroyable, cette ascension est impressionnante ! Il nous reste un l mile à faire.... et c'est reparti sur un dernier tronçon, encore plus mauvais, avec des paquets de gravillons qui procurent un effet de guidonnage et des passages rocheux très dangereux.

Nos nouveaux amis allemands ont cette fois-ci pris la tête et nous les retrouvons victorieux au sommet du col. YES ! On l'a fait, et sincèrement on est plutôt fiers ! On en rigole tous un peu maintenant, la pression retombe !! Après quelques échanges sur notre aventure commune et les salutations respectives, nous redescendons tranquillement sur l'autre versant, lui, bitumé, tout en douceur jusqu'à Blanding où nous faisons une pause déjeuner.

Il nous reste environ 2 heures de route et nous finissons la journée tranquillement à Moab au bord d'une piscine : il fait chaud, c'est bon :)

Astuces et conseils du jour :

. Ne ratez surtout pas Gooseneks, les guides n'en parlent pas trop mais c'est absolument à voir
. La Trail of the Ancients n'est vraiment pas aisée et je ne la recommanderais qu'aux bikers expérimentés.  Sous prétexte qu'elle est superbe, je ne voudrais surtout que vous vous y embarquiez et preniez le moindre risque.
. Lorsque vous quittez Monument Valley par la 163 nord, pensez à regarder dans vos rétroviseurs


lundi 22 septembre 2014

Amazing Monument Valley !

Deux jours se sont écoulés et nous avons encore pris de grosses claques ! Ce voyage est juste incroyable !

Dimanche matin, nous quittons Durango avec un ciel menaçant, résidu d'un orage de plusieurs heures durant la nuit. Les routes sont humides, parfois salies par la boue qui a coulé, et notre selle de moto est trempée jusqu'à la couenne...Cul mouillé en perpective toute la journée. Le ciel se dégage un peu, et ça tombe plutôt bien car nous débutons notre journée par la visite de Mesa Verde, à quelques miles de l'hôtel. Ca grimpe sec et le vent souffle fort par rafales. Une fois sur les hauteurs, plusieurs points de vue donnent sur les habitations indiennes, incrustées dans les falaises. A se demander comment ils pouvaient bâtir de telles maisons dans ces endroits à priori inaccessibles ?!


La visite terminée, notre route doit nous amener à Chinle en passant par Four Corners. Vous connaissez ? Cela n'a rien de beau, c'est juste le seul point des USA où vous pouvez mettre un pied dans 4 états en même temps. Bon je vous l'accorde, pour cela il vous faudrait 4 pieds :)
Les états en question sont l'Utah, l'Arizona, le Colorado et le Nouveau Mexique. Bien, la photo, c'est fait, il nous reste 2h30 de route.

Le temps change et un ciel mélangé de vieux rose et de gris foncé envahit notre horizon. Finalement la chance est encore avec nous, nous n'essuyons qu'une bonne averse de 4 minutes tout au plus. Le vent souffle fort, si fort que nos jeans sont secs à notre arrivée à destination.



Ce matin, nous attaquons la journée par la visite du Canyon de Chelly. Là encore le soleil tarde à percer mais la balade est agréable et les points de vue sur la profondeur du canyon sont majestueux.

Mais aujourd'hui, ce canyon n'est qu'une mise en bouche car ce qui nous attend ne joue pas dans la même catégorie ! Il s'agit de Monument Valley ! Depuis le temps qu'on en rêve :)

Bien informés au préalable, nous allons rapidement trouver la cabane bleue, où les indiens louent leur service et leur tout-terrain. Oui, la route qui fait le tour du parc n'est accessible qu'aux 4X4 (on a tout de même vu des gens en Ford Mustang... gonflés !)

Notre chauffeur, Myron, est Navajo et ADORABLE. En 2H30 il va nous faire découvrir tout le parc dans ses moindres détails avec tous les commentaires historiques et géologiques. Lors d'une pause à "Big Hogan", un endroit apaisant à souhait, il va même nous pousser la chansonnette indienne pendant que nous sommes étendus, sur le dos, sur un flanc de roche ! Amazing ! Tout comme l'ensemble des monolithes qui se suivent et surtout ne ne ressemblent pas. C'est magnifique, ce voyage est vraiment dingue !


Nous finissons notre journée sur le site en attendant le fameux "Sunset" qui changent la couleur des roches pour le plaisir de tous.

Astuces et conseils :

. Sauf si vous avez une passion pour les maisons troglodytes indiennes, ne passez pas plus de 2 heures dans Mesa Verde.
. Pareil pour le Canyon Chelly, 2 heures suffisent, les points de vue finissent par se ressembler. Préférez sans doute faire ce canyon dans l'après midi ou en fin de journée car le matin, le soleil a du mal a pénétrer au coeur et pour les photos, c'est dommage (surtout pour Spider rock).
. Attention à Chinlé, ça craint un peu. La ville est sale et la pauvreté indienne, très visible. A chacun de vos arrêts, on vous réclame de l'argent. Rien d'agressif, mais pas rassurant. Attachez bien votre moto et ne laissez rien dedans.
. Toujours à Chinlé, l'Hôtel Holliday inn est pas mal du tout et ils se sont proposés de jeter un oeil sur les motos garées juste devant la reception. Cool !
. Monument Valley, Arrivez à 15h, c'est parfait et faites un grand tour guidé, il vous en coutera 150€ pour 2


samedi 20 septembre 2014

A la conquête de l'or dans le Colorado

Après une longue étape de transition entre Custer et Cheyenne, qui ne mérite même pas une ligne dans ce blog, nous voici au Colorado pour 2 jours.

Cet état est aussi appelé le "Colorful Colorado" en raison de la diversité de ses paysages de montagnes, de rivières et de plaines. Mais en septembre, ce surnom prend un tout autre sens avec l'arrivée de l'automne ! Je n'ai jamais vu autant d'or à perte de vue ! Des milliers d'arbres, habituellement transparents au milieu des forêts de sapins, revêtent leur habit doré pour transformer le paysage : une magnifique carte postale !!





Hier, vendredi 19 septembre, nous attaquions notre étape par un bout d'autoroute afin de rejoindre le parc national de Rocky Mountains. Au passage, nous faisions un stop dans une concession Harley qui nous tend les bras avant de commencer la montée vers les hauts sommets. La concession ? Impressionnante ! Très grande bien sûr (comme tout ici ;)) mais ce qui nous surprend le plus, c'est le nombre de motos exposées. Chaque famille de motos a son avenue et, sans même avoir compter, je dirais bien que sur la catégorie Sporster, il devait bien y avoir une petite vingtaine de motos. Bon, passons, ce n'est pas bien important :)



Concernant le passage à Rocky Mountains, que dire ? En premier lieu, l'immensité et l'altitude ! Personne ne nous avait prévenu qu'il fallait se munir de piolet et de crampons ?! C'est une image, bien entendu. Nous sommes montés en moto à 11798 FTs soit 3600 mètres..... Je ne sais pas pour vous, mais en France je n'ai pas dû dépasser les 2300 avec une montée telle que celle qui va vers Val Thorens.... Remarquez, au départ d'Este Park, entrée officielle du parc national, on doit déjà être à 2000 mètres et on se croirait en vallée de Chevreuse.

La montée est lente et majestueuse au travers des forêts dorées, puis la Toundra apparaît pour laisser un paysage presque désertique.... Retenez le nom de cette route pour la faire si vous passez par là, elle est vraiment très belle : Trail Ridge Road.


Une fois au sommet, nous sommes tranquillement redescendus par l'autre versant et un petit coin pic-nic nous tendait les bras. La suite de l'étape fut elle encore très variée avec une alternance de lacs et de stations de ski.

Ce matin, départ de Frisco à 8h20, nous montons sur nos machines. Au programme, une succession de routes "scenic" comme ils les appellent ici. La veille au soir, nous avions décidé de modifier l'itinéraire pour se faire une étape de folie, 340 miles, avec une série de cols incroyables, tous à plus de 3000 mètres.

A l'heure où je vous parle, 22h30 environ, je suis épuisé et j'hésite entre vous abandonner et finir ce billet :)

Bon d'accord, je le finis mais rapidement alors !!

Comme attendu, cette succession de montagnes à monter puis à redescendre m'a littéralement "défoncé" les cervicales, mais quel plaisir ! Même sous la pluie, en plein milieu d'un col où les passages dangereux, sans aucune barrière de protection, étaient limités à 10 MPH, le bonheur de conduire sur ces routes était intact. La pluie ? 3 minutes à peine, ce qui nous amène à 12 minutes au total depuis le début de notre voyage. Pourvu que ça dure :)
Ce soir nous sommes montés en gamme pour le choix de l'hôtel, mais il nous fallait absolument un très bon lit !
Bon ce coup-ci, je vous quitte. A demain.... peut -être !

Pas de conseil pour aujourd'hui :)